Menu

Art-thérapie Paris La nouvelle Présidente de la Ligue Professionnelle d'Art-Thérapie est Béatrice Géneau - Art-thérapeute à Paris


Art-thérapie une méthode soin à soutenir

Je soutiens la Ligue

Nous vous invitons à soutenir la Ligue Professionnelle d'Art-thérapie qui agit à tous les niveaux pour la reconnaissance du métier d'Art-thérapeute au sein du service public et des institutions privées.

En remplissant le formulaire dont le lien vous est proposé vous acceptez sans réserve que votre nom et votre profession soient publiés sur le site  dans la rubrique : Comité de soutien.

Lien du formulaire

 


Art-thérapie ? Art-thérapeute ?

S'inscrire sur l'annuaire

Si vous êtes art-thérapeute certifié par une université ou un organisme agréé vous avez désormais la possibilité de vous inscrire sur notre annuaire professionnel national qui est fréquenté par de nombreux visiteurs.

Formulaire d'inscription

 


L'art-thérapie je suis pour.

Adhésion à la Ligue Professionnelle d'Art-thérapie

En adhérant à la Ligue Professionnelle d'Art-thérapie vous soutenez son action ayant pour objectif principal
de faire reconnaître pleinement le métier d'art-thérapeute.

Les cotisations sont les suivantes :
 
□ Art-thérapeute membre actif : 20 Euros
□ Membre sympathisant : 20 Euros
□ Membres bienfaiteurs : don supérieur à 20 Euros
Les dons fait à l'association donnent droit à une réduction d'impôt.

Formulaire d'adhésion


Un article

Réunion sur le thème "regard(s) en art-thérapie" :

Bonjour à tous,
 
Pour celles et ceux intéressés : 

la prochaine réunion sur le thème "regard(s) en art-thérapie" :
se déroulera le samedi 18 mars 2017 à 15h, à Quimper
    Terrain Blanc de la MPT de Penhars, 39 bd de Bretagne, 29000 Quimper  Accès et plan : https://goo.gl/maps/JGM2471wec32  
Renseignements et inscriptions : joannadestoc@gmail.com *******************************************************************************************
Pour préparer cette réunion je vous invite à consulter les comptes rendus des précédentes réunions
et vous rappelle que le forum est là pour accueillir les idées et recherches que nous souhaitons partager.

Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer
pour partager nos expériences et recherches en art-thérapie.
………………………………………
Joanna Destoc, art-thérapeute certifiée,
déléguée de la Ligue professionnelle d'art-thérapie
en Finistère-Morbihan

17 rue Jean Jaurès, 29000 Quimper
06 44 66 04 52

joannadestoc@gmail.com

 
 
 
Bien cordialement,
le bureau de la LPAT 
44 rue notre dame de lorette 75009 Paris 

Redon Isabelle (95)


Adresse postale complète : 43 rue des Fougères 95150 TAVERNY

E.mail : isabelle_redon@yahoo.fr

Organisme de formation : PROFAC

Depuis septembre 2015 mon diplôme d’Art-Thérapeute a été validé. J’ai choisi la voie de Validations des Acquis de l’Expérience supervisée par l’institut Profac.

Mon parcours professionnel est marqué par l’étude des arts plastiques. J’ai validé une Maîtrise d’Arts Plastiques en 1997 et un B. T. S. en Communication Visuelle en 2000. La compréhension de la communication visuelle alliée à l’aide que peut représenter une pratique à base de médias artistiques par un public en grande difficulté relationnelle ou/et en situation de handicap m’amène depuis de nombreuses années à faire évoluer mes recherches et ma pratique. Aujourd’hui, cela me conduit à vous proposer mes compétences afin d’accueillir ceux qui en font la demande pour être libérer d’entraves dont ils ne peuvent se défaire seuls.

Mes principes, sont d’abord de respecter l’Autre. Je m’adresse toujours à une personne et je cherche toujours à rencontrer le Moi profond de la personne dissimulé derrière ses difficultés. Respecter l’Autre, c’est d’abord lui offrir un cadre sécurisant, agréable et un accueil sincère.

Par la suite seulement, on peut commencer à envisager un dispositif composé de matériaux susceptibles d’intéresser la personne. Dans cet environnement sécurisant, elle peut à loisir expérimenter, explorer et éprouver son corps. Elle peut se sentir à travers l’« amas-tiers » pour enfin se re-sentir. Je suis là pour créer et moduler des dispositifs afin qu’ils fassent écho chez elle. La personne trouve ainsi l’opportunité de cheminer vers la résolution de ses difficultés en poétisant son symptôme et re-devenir un individu, un Sujet, libre à part entière.
Pour ma part, je cherche la prise de distance à plusieurs niveaux afin d’enrichir ma réflexion et d’éviter l’habitude. En premier lieu, j’effectue une prise de notes commune avec la personne, car elle peut avoir un tout autre regard sur ce qu’elle a vécu. Ensuite, je mets en forme dans un autre lieu, pour me donner la possibilité d’un autre regard créer par l’après coup. Pour finir, je m’appuis sur un soutient de supervision qui m’aide à me distancier du transfert et du contre-transfert.

Durant mon parcours, j’ai participé à des réunions de recherche clinique d’un IME prenant en charge de jeunes personnes diagnostiquées polyhandicapés. En ce lieu, j’ai su partir d’une thérapie d’ordre préventive institutionnelle dont le sujet n’a pas prise pour la mener vers une art-thérapie d’ordre curative qui respecte le sujet et son implication. Je suis parvenue à créer un dispositif approprié à trois jeunes personnes agissant pour elles-mêmes et non pour répondre à une demande. Au bout d’un an j’ai su organiser la transmission de ce dispositif, afin que chaque sujet puisse y évoluer jusqu’à la résolution de son transfert et de la poétisation de son symptôme.
Plus que jamais, je suis convaincue que le dénouement choisi par la personne en souffrance est le nœud à atteindre s’il l’on souhaite que notre action puisse avoir un effet thérapeutique durable chez la personne. C’est pour cela qu’il est essentiel pour moi que «l’art-thérapeute se mette au service de l’individu et de la santé publique et exerce sa profession dans le respect de la vie humaine, de la personne et de sa dignité » .
 
 


Art-thérapie letter

Art-thérapie et VAE

Le certificat CNCP d’art-thérapeute validé par l’état est accessible via la VAE.
PROFAC, INECAT, AFRATAPEM sont habilités par l’Etat pour proposer ce type d’accès.

Qui a le droit à la VAE ?

Toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…), non salariée, bénévole ou de volontariat ou ayant exercé des responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux) ou occupé une fonction de conseiller municipal, de conseiller général ou de conseiller régional en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre…) visée peut demander la validation des acquis de son expérience. Et ce, quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification.

Une seule condition : la durée minimale d’activité requise pour que la demande de validation soit recevable est de 3 ans, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non ;

pour apprécier cette durée, l’autorité ou l’organisme qui se prononce sur la recevabilité de la demande peut prendre en compte des activités mentionnées ci-dessus (par exemple, activités salariées et de volontariat), de nature différente, exercées sur une même période.

N’entrent pas en compte dans la durée d’expérience requise les périodes de formation initiale ou continue, les stages et périodes de formation en milieu professionnel accomplis pour l’obtention d’un diplôme ou d’un titre.