Menu

Art-thérapie Paris La nouvelle Présidente de la Ligue Professionnelle d'Art-Thérapie est Béatrice Géneau - Art-thérapeute à Paris


Organisation

Créer une délégation départementale ou régionale !

CREATION D’UNE DELEGATION DE LA LIGUE PROFESSIONNELLE D’ART-THERAPIE Une délégation permet de ne pas fractionner les actions mais au contraire d’agir et de s’unir pour un métier. Promouvoir...

Comité Scientifique de la Ligue Professionnelle d'Art-thérapie

Noter comité scientifique : Jean-Pierre Royol – PRESIDENT Docteur en psychologie et psychopathologie clinique, Art-thérapeute André QUADERI - SUPERVISEUR DU COMITE DE RECHERCHE ET CONSEIL...

Comité de soutien

Liste des membres du Comité de soutien de la Ligue : Missaoui samira Artiste peintre Sylvie Lecuivre Médecin Pédopsychiatre , Chef de Service Centre Hospitalier . 2 Secteur PIJ Genthilomme...

Je soutiens la Ligue

Nous vous invitons à soutenir la Ligue Professionnelle d'Art-thérapie qui agit à tous les niveaux pour la reconnaissance du métier d'Art-thérapeute au sein du service public et des...

Nos délégués

DEVENIR DELEGUE(E)    Déléguée GRAND-EST Pierret Kerja - 13 rue Henri Barbusse54800 Jouaville  -  E.mail : kerja.pierret@gmail.com Site Internet...

Art-thérapie letter

Art-thérapie et VAE

Le certificat CNCP d’art-thérapeute validé par l’état est accessible via la VAE.
PROFAC, INECAT, AFRATAPEM sont habilités par l’Etat pour proposer ce type d’accès.

Qui a le droit à la VAE ?

Toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…), non salariée, bénévole ou de volontariat ou ayant exercé des responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux) ou occupé une fonction de conseiller municipal, de conseiller général ou de conseiller régional en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre…) visée peut demander la validation des acquis de son expérience. Et ce, quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification.

Une seule condition : la durée minimale d’activité requise pour que la demande de validation soit recevable est de 3 ans, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non ;

pour apprécier cette durée, l’autorité ou l’organisme qui se prononce sur la recevabilité de la demande peut prendre en compte des activités mentionnées ci-dessus (par exemple, activités salariées et de volontariat), de nature différente, exercées sur une même période.

N’entrent pas en compte dans la durée d’expérience requise les périodes de formation initiale ou continue, les stages et périodes de formation en milieu professionnel accomplis pour l’obtention d’un diplôme ou d’un titre.