Menu

Art-thérapie Paris La nouvelle Présidente de la Ligue Professionnelle d'Art-Thérapie est Béatrice Géneau - Art-thérapeute à Paris


Auclair Cécile (75)


 10 rue Mollis 75012 Paris
E.mail  : cecileauclair@gmail.com
Site Internet  : https://cecileauclair.wixsite.com/art-therapeute
Organisme de formation : PROFAC
Artiste avec un petit a, je suis avant tout une grande rêveuse. La création pour moi est source de vie. Créer, imaginer, c'est en fait re-présenter. C'est se réinscrire dans un nouveau présent, que l'on imagine, que l'on rêve. La création c'est quand tout peu se dire en silence, c'est cet instant presque magique où quand de trois fois rien naît quelques chose, autre chose. Avant de penser l'art-thérapie pour l'autre, j'y ai d'abord trouvé plus qu'un métier un véritable mode de vie pour moi, qui m'a permis un cheminement psychique qui aurait été impossible en mots. Quand on crée, ça nous dépasse, c'est indicible ce qu'il arrive. Car notre inconscient entre dans la danse, les émotions refoulées s'expriment : on se surprend. Et pour créer il n'est point besoin de talent, encore moins de technique, car la création dans l'art-thérapie ne se juge pas. Elle peut être une fenêtre ouverte à un lâcher prise du sens qui nous fait tant souffrir, afin d'en créer un autre, le sien.


Art-thérapie letter

Art-thérapie et VAE

Le certificat CNCP d’art-thérapeute validé par l’état est accessible via la VAE.
PROFAC, INECAT, AFRATAPEM sont habilités par l’Etat pour proposer ce type d’accès.

Qui a le droit à la VAE ?

Toute personne justifiant d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…), non salariée, bénévole ou de volontariat ou ayant exercé des responsabilités syndicales (par exemple, les délégués syndicaux) ou occupé une fonction de conseiller municipal, de conseiller général ou de conseiller régional en rapport direct avec le contenu de la certification (diplôme, titre…) visée peut demander la validation des acquis de son expérience. Et ce, quels que soi(en)t le(s) diplôme(s) précédemment obtenu(s) ou le niveau de qualification.

Une seule condition : la durée minimale d’activité requise pour que la demande de validation soit recevable est de 3 ans, que l’activité ait été exercée de façon continue ou non ;

pour apprécier cette durée, l’autorité ou l’organisme qui se prononce sur la recevabilité de la demande peut prendre en compte des activités mentionnées ci-dessus (par exemple, activités salariées et de volontariat), de nature différente, exercées sur une même période.

N’entrent pas en compte dans la durée d’expérience requise les périodes de formation initiale ou continue, les stages et périodes de formation en milieu professionnel accomplis pour l’obtention d’un diplôme ou d’un titre.